Bandeau

Accueil
Actualité
Les artistes
Photos/vidéos
Cours et stages
Livre d'or
Contact
Boutique
Historique
Liens
Cette nouvelle page est destinée à rassembler les articles de presse concernant l'association en général comme en particulier. Pour une meilleure lisibilité, les articles ont souvent été retranscrits. En cliquant sur certaines images, vous pouvez aussi tomber sur un scan lisible de ces articles ;-)
-o-O-o-


-o-O-o-


-o-O-o-

Le tapis dans La Dépêche


Cazals. Exposition "Le tapis dans le garage". Un aperçu de l’exposition. Publié le 18/06/2021
(texte copié-collé)

Les Ateliers, à Cazals, sont un nouvel espace de diffusion artistique. Ils sont situés rue du Barry. Actuellement dans leurs locaux entièrement rénovés et plus lumineux se déroule une exposition autour du thème "Vénus et Mars", intitulée "Le tapis dans le garage".

Que ce soit les planètes elles-mêmes, leurs symboliques ou une référence à la mythologie, douze artistes convient à cette rencontre artistique de qualité : Sylvie Bruneau, Catherine Claret, Jacquette de Bussac, Alexandra du Moulin, Anne Henriet, Françoise Garrigou, Sylvia Jouhanneau, Annick Krasnopolski, Pascale Kutner, Alain Bouville, Gaston Castelain, Thierry de Lavau.

Les expositions s’organisent autour d’un thème fédérateur permettant une véritable dynamique et une cohésion dans la création. Le but initial étant de donner à tous la possibilité d’entrecroiser regards et voix sur l’art visuel actuel, dialoguer de ses orientations.

L’exposition a débuté au début du mois et se termine le 30 juin dans le respect des règles sanitaires. Entrée libre ou sur rendez-vous auprès du bureau de l’association. Tél. 07 87 38 37 20 ou 09 60 09 28 56. Mail : lezateliers@orange.fr.
-o-O-o-

Le tapis dans La Vie Quercynoise

-o-O-o-

Le tapis dans Le petit journal

-o-O-o-

Le tapis dans le garage de l'Essor Sarladais ;-)
-o-O-o-

Expositions, Lot, Gourdon - Article publié dans LA DEPECHE le 12/03/2021

Martine Sezer, restauratrice d’œuvres d’art anciennes et participante du Collectif d’aide aux réfugiés de Gourdon (Cargo), voici quelques mois, proposa un projet à l’association artistique et culturelle dont les buts sont d’encourager, soutenir et promouvoir l’art contemporain en milieu rural, nommée "Un train peut en cacher un autre".
Un titre très symbolique a été donné au projet : "Des monts de la Lune".
"Des monts de la Lune" démarra en septembre. Des artistes mirent leurs ateliers et outils ainsi que le savoir des techniques de chacun à disposition des exilés. Des personnes bénévoles ont réalisé les encadrements des peintures et collages, les sculptures en bois et en terre ont trouvé leur place, et le projet s’est concrétisé en expositions.
La première fut au café associatif Le Tympan à Goujounac. Elle est en ce moment à la bibliothèque intercommunale de Gourdon jusqu’au 31 mars. 96 œuvres y sont présentées. La scénographie a été réalisée par Sophie Latappy, graphiste de talent et art-thérapeute.
Cette exposition offre une diversité culturelle venue des grands continents : Afrique, Moyen-Orient et Asie. Les exilées et exilés créateurs étant du Bénin, de l’Afghanistan, de la Guinée, du Niger, du Congo et de l’Iran.
Tout comme les œuvres exposées, Martine Sezer est enchantée : "Ce fut une belle aventure, nous ne savions pas qu’en leur offrant la possibilité de s’exprimer graphiquement nous leur donnerions le goût de créer. Nous avons été touchés et émus en constatant les bienfaits de l’art. Nous n’en doutons plus : l’art est essentiel !".
Vous pouvez consulter le catalogue en ligne sur : catalogue2-des-monts-web.pdf
Patrick Leleu, correspondant
-o-O-o-

La vie quercynoise :

-o-O-o-

DES MONTS DE LA LUNE à Goujounac
Retranscription du texte rédigé par M. Gérald Roset, journaliste, mis sur sa page facebook, rubrique info "quoi de neuf autour de Salviac", à 19 h, le 18/02/2021 :

Un train peut en cacher un autre est une association d'artistes en sud-Bouriane, créée pour promouvoir, soutenir, encourager l'art contemporain en milieu rural. Ouverte à toutes les formes actuelles d’expression, elle vise à sortir les artistes de leur isolement, les aide à s’informer, se défendre et à concrétiser leurs propres projets. Elle leur permet de se rassembler pour concevoir et organiser ensemble des manifestations. Pour ce faire, elle cherche auprès des privés et de l’administration les lieux d’accueil et les compléments financiers nécessaires pour exposer et communiquer.

Après 10 ans d’existence (création en 2009), grâce à la mise en place d’une structure efficace animée par les artistes eux-mêmes, soutenue par le public et les partenaires institutionnels, l'association a maintenant plusieurs artistes professionnels d’ici et d’ailleurs dans les villes et villages de la Bouriane.

Depuis 2014, elle s'efforce d'innover et servir, en investissant de nouveaux lieux, gratuits, publics, ouverts sur l'extérieur, et en élargissant encore son mode d’interventions.

Malgré les difficultés «Un train peut en cacher un autre» entretient l'ambition d'intéresser un plus large public, pour participer plus activement encore et de manière pérenne à la vie économique et culturelle des territoires ruraux.

Mais donnons la parole à sa présidente :
"Une décennie qu’elle existe cette association (sise à Cazals 46250 Lot- Occitanie) pour l’accès à l’art de qualité pour tous. Les expositions sont souvent collectives afin de proposer au public plusieurs points de vue artistiques sur des thématiques de société qui nous impactent tous. Ce qui permet alors au public de dialoguer à son tour ou simplement de se laisser aller à la douceur de la paresse devant les œuvres présentées. 2021, c’est "Paréidolie" et c'est ouvrir le champ des possibles". Sous ce programme, c’est pour vous que les événements artistiques se construisent en ce moment.
Parce que la culture est Essentielle, parce qu’elle donne du sens, les artistes vivants ont besoin de votre présence, de votre soutien.
Merci à tous de votre confiance."

-o-O-o-

Vu dans l'ESSOR SARLADAIS du 19/02/2021
Reportage de Nicolas Foucher